5€ | Lieu | Partager |

Théatre National > Salle J. Huisman

Born in Syria

Hernan Zin

Festival des Libertes 2017 Awards:
Grand Jury Prize •
RTBF Award • FIDH Award


Grand Prix du Festival des Libertés : « Un film indispensable sur un sujet incontournable. A l’heure où la tendance au repli sur soi menace la Belgique comme l’Europe, il est de bon ton de sa cacher derrière l’adage qu’on « ne peut pas accueillir toute la misère du monde ». Born in Syria, en centrant ses propos sur la parcours d’enfants qui traversent la mer puis l’Europe en quête d’une vie décente, nous rappelle de façon bouleversante que derrière la froideur des statistiques, chaque migration est un chemin unique, même au milieu de la foule. Un film à voir par toutes et tous, pour nous aider à retrouver la voie de l’hospitalité ».
Prix RTBF: « Encore un film sur l‘émigration syrienne… C’est le sentiment que l’on peut ressentir lorsque les premières images apparaissent… Un de plus. Que puis-je savoir de ce drame humanitaire que je ne connaisse déjà… ? Et puis, il y a ces voix d’enfants qui émergent. Ces petits personnages qui s’entrecroisent, sur les routes, les gares, les camps, les barbelés. Et cette caméra à hauteur de leurs regards. Cette candeur… et cette maturité qui est déjà presque celle d’une enfance laissée derrière soi. Ces interrogations d’adulte, sans réponses… Ces destins qui partent en sens divers. Ces périples qui se terminent bien, ou mal, ou pas encore. La force de ce documentaire se passe de commentaire. Comment rester insensible à une telle évocation, par l’image et le son uniquement, d’un propos bien éloigné de toute idéologie, de tout discours, débat, échanges d’arguments sur le « pour » et le « contre ». Ici, il n’est pas question… de se poser des questions. Le film parle au cœur, directement, sans bruits, sans effet de manche. Il est sans appel, brut, vivant, implacable de vérité première, profondément humain ».
Prix FIDH  « Born in Syria est bien plus qu’un documentaire remarquable sur les réfugiés syriens, c’est un véritable plaidoyer pour l’humanité que le réalisateur nous fait vivre au travers du regard de ces enfants à la recherche d'une nouvelle vie, laissant derrière eux des familles brisées et des visions d’horreur. C'est par l'intermédiaire de ces enfants que l'injustice et l'absurdité de la guerre sont perçues et ressenties, mais également l’accueil qui leur est fait sur leurs routes respectives au travers des voix de nos politiciens. Des voix qui changent, des messages qui se durcissent, des frontières qui se hérissent de barbelés. Le film nous montre également le soutien de personnes, de citoyens anonymes, qui essaient de faire leur mieux pour leur venir en aide, souvent face à une bureaucratie absurde. Avec ce prix, la FIDH tient à relayer l’appel à notre humanité commune que le film met en exergue, et nous rappeler que nous, acteurs citoyens, avons un rôle important à jouer dans nos démocraties en interpellant nos politiciens. Le repli sur soi de nos démocraties européennes est un danger pour la démocratie elle-même, et donc pour nous tous ».

Syrie, Liban, Turquie, Grèce, Macédoine, Serbie, Croatie, Slovénie, Autriche, Allemagne, Belgique, Pays-Bas… Des hommes, femmes, enfants et vieillards fuient la guerre, traversent les pires adversités et ne sont jamais au bout de leur peine chaque fois qu’ils s’imaginent arrivés en terre sûre. Leurs statistiques morbides défraient la chronique. Ce documentaire pénètre la réalité humaine de ce périple à travers le vécu des enfants.

Best Documentary, Platino Awards, Panama city, 2017
Suivi d’une rencontre (FR) avec la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme.